Page en cours de chargement

Navigation
Flash !
Interview du Dr Doublier-Villette

par Frank Abed sur Gloria – TV :

Le rayonnement du sanctuaire pro-vie en France et dans le monde. VOIR :

http://fr.gloria.tv/?media=189731

Rubriques
 +  Bioéthique &téléthon
 +  Docs : Autre
 +  Docs : L'Univers - LISTE
 +  Docs : Mgr Bouchex
 +  Docs : Mgr Fort
 +  Docs : Papes
 +  Documents
 +  Dossiers thématiques
 +  Information
 +  Liens
 +  Medias
 +  Paix liturgique
 +  Persécutions Anti-Chrétiennes
 +  Reportages
 +  Site
Brèves
Information
Recherche




Un don à l'Univers
NewsLetter

Votre courriel :

Votre courriel à nouveau :


Sondage
Allez-vous aux "Rosaires pour la Vie" ?
 
oui
oui, rarement
non
Résultats
Infos depuis le 1/10/05
Ecrire à webmaster  Webmaster
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander

Visites
  visiteurs

  visiteurs en ligne

Pélerinage réparateur en Avignon

Pèlerinage « réparateur des péchés publics de la France »

en Avignon, le dimanche 27 novembre 2005

chapelle des Pénitents Gris, 8 rue des teinturiers, à 10 H.

 

Depuis 1973, les Croisés du Sacré Cœur organisent des pèlerinages « réparateurs des péchés publics de la France », en France, mais aussi à l'étranger, en Suisse, Italie, Espagne, Pologne, Egypte, Israël.(voir les reportages photographiques sur http://www.lunivers.info). Leur dernier pèlerinage « réparateur » eut lieu au Puy le 25 mars 2005, pour l'ouverture du « Grand Pardon ».

 

L'Année Eucharistique est certes terminée, mais le renouvellement du Sacrifice du Christ doit rester au centre de nos préoccupations, de nos combats (de conversion personnelle ou de nos sociétés). C'est pourquoi les Croisés du Sacré Cœur appellent à participer aux cérémonies commémoratives annuelles du Miracle eucharistique de 1433, qui se déroulent le 1° dimanche de l'Avent : cette année le 27 novembre.

Ces cérémonies se tiennent dans la chapelle des Pénitents gris, où eut lieu le miracle de la « séparation des eaux », avec la Confrérie des Pénitents Gris, qui est pour ainsi dire « spécialisée », depuis Louis VIII, dans la dévotion eucharistique.

 

C'est en effet le 14 septembre 1226 que Louis VIII ordonna, en Avignon, une cérémonie de « réparation » (le mot est déjà dit) des sacrilèges commis par les albigeois contre la Présence Réelle.

Louis VIII venait de prendre Avignon, dernière place forte des albigeois, après un siège de trois mois.

 

Rappelons que le culte extérieur au Saint Sacrement était alors une nouveauté et ce n'est que le 11 août 1264 qu'Urbain IV institua la fête du Saint Sacrement, ou Fête-Dieu, ou « Corpus Christi » que Clément V, premier pape en Avignon, étendra à l'Eglise entière lors du concile de Vienne en 1311.

Jusque là, et depuis le 5° siècle, la solennité du Corps du Christ était en usage dans l'Eglise romaine, mais de façon isolée, non obligatoire, sans procession.

La procession « réparatrice » du  14 septembre 1226 fut probablement l'une des toutes premières processions du Saint Sacrement en Occident (1). Outre le roi Louis VIII ses chevaliers et barons, y participèrent un cardinal envoyé par le pape Honorius III, soixante évêques et la foule avignonnaise.

Louis VIII, pieds nus, vêtu d'un sac volontairement couleur de la cendre (gris), et une corde au cou, conduisait cette procession « réparatrice » des sacrilèges contre la Présence Réelle  du Verbe Incarné (2).

La procession de 1226 aboutit à une petite chapelle appelée « Sainte-Croix » et Louis VIII demanda que le Saint Sacrement y demeure exposé nuit et jour, adoré par une compagnie d'hommes pieux.

De là naquit la « Royale et Dévote Compagnie des Pénitents Gris d'Avignon », et, avec le temps, la chapelle Sainte-Croix fut dénommée la « chapelle des Pénitents Gris ».

 

Deux siècles plus tard : la nuit du 29 novembre 1433, une grande inondation, due au Rhône, à la Durance et à la Sorgue, submergea Avignon et bien sûr la chapelle, située sur le bord de la Sorgue.

Le lendemain matin, 30 novembre, en la fête de Saint André, les maîtres de la compagnie se rendirent en bateau à travers les rues jusqu'à la chapelle pour en retirer le Saint Sacrement exposé.

Mais, en entrant, ils constatèrent que les eaux s'étaient écartés contre les murs, laissant libre et sec le milieu de la nef jusqu'au Saint-Sacrement sur l'autel. Cela rappelle bien sûr le passage de la Mer Rouge par Moïse et les juifs fuyant l'Egypte.

Un procès-verbal fut établi avec le concours des témoins appelés pour admirer ce  miracle de « l'hostie sauvée des eaux ». Ce procès-verbal était « écrit en lettres gothiques, sur parchemin » selon le vidimus du prévôt de Massilian (3).Il fut également vidimé le 18 juillet 1694 par le cardinal Fieschi, archevêque d'Avignon.

Dès 1433, la Compagnie des Pénitents gris décida de perpétuer la mémoire de ce miracle eucharistique par une fête anniversaire, au 30 novembre, en la fête de la Saint-André. Elle est mobile de nos jours, au dimanche le plus proche du 1° dimanche de l'Avent. De là vient la coutume des pénitents, en cette fête et au moment de la communion, d'avancer vers l'autel, par le milieu de la nef, à genoux (4).

 

Et, lors du Congrès Eucharistique d'Avignon, en 1882, Maître Augustin Canron pût s'écrier (5) : « Voilà ce qu'il fut donné à nos ancêtres de voir et d'admirer. Quatre cents ans et plus se sont écoulés depuis ce merveilleux évènement  et la mémoire en est aussi fraîche dans notre ville qu'elle l'était le lendemain du jour où il s'est accompli »... « Quand on entre dans le sanctuaire qui en fut le théâtre, il semble que l'on entend ses pieux fondateurs dire à leurs descendants ce que Josué disait aux enfants des hébreux, après avoir fait placer au milieu du lit desséché du Jourdain douze pierres au nom des tribus d'Israël : lorsque vos fils vous demanderont ce que signifient ces pierres, vous leur répondrez : les eaux du Jourdain se sont divisées ici devant l'Arche du Seigneur pour lui ouvrir un passage (Jos, IV, 6,7) ».

 

Avignon fut aussi le lieu de deux autres évènements eucharistiques :

  • en 1554  eut lieu le miracle de l'Hostie sanglante : Selon les chroniques de l'ordre des Célestins (6) un protestant ayant pu se procurer une hostie consacrée la transperça d'un coup de poignard et il en coula du sang. Repenti il se rendit au couvent des Célestins pour y être admis comme religieux, en pénitence de ses péchés (7). Les protestants essayèrent par sept fois de s'emparer de l'hostie mais furent repoussés de la ville par une force invisible. Le Propre du diocèse raconte que « Toute la France admira notre bonheur : au moment où l'hérésie frémissait de tous côtés, Avignon fut totalement à l'abri de ses coups.  Il y a plus, une nuit que les hérétiques, ayant mis la trahison à leur service, s'apprêtaient à pénétrer dans son enceinte, un flambeau éclatant fit miraculeusement le tour de nos remparts et détourna les ennemis de leur dessein » (8 et 8 bis).
  • Les Congrès eucharistiques débutèrent en Avignon en 1881 : Mademoiselle Tamisier, qui fit partie de l'organisation de la procession jubilaire des pénitents gris en 1876, soumit en 1881 à Léon XIII l'idée des Congrès eucharistiques internationaux, qui l'approuva et, dès 1881 eut lieu le premier congrès à Lille. Le deuxième, en 1882 eut lieu en Avignon et la chapelle des pénitents gris fut logiquement comme le cœur de ce Congrès.

 

Comme le recommandait Jean-Paul II  (9) : « Restons longuement prosterné devant Jésus présent dans l'Eucharistie, réparant ainsi notre foi et notre amour des négligences »  : la Messe du 27 novembre 2005 en Avignon se poursuivra, tant qu'il y aura des adorateurs à prendre leur tour, par l'adoration du Saint Sacrement... pour réparer « notre amour des négligences » dans la défense de la civilisation de l'Incarnation du Verbe, face à la "culture de mort".

__________

1 : Gallia christiana, T.1

2 :Aujourd'hui : les lois de la « culture de mort » aboutissent aux lois et décrets sur la bioéthique qui admettent le clonage, donc l'introduction dans le sanctuaire primordial de Dieu : le génome humain, qui a permis l'Incarnation du Verbe. C'est pourquoi on appelle la loi française de bioéthique : la « loi d'abomination ». C'est l'organisation du crime contre Dieu. C'est pire que des actes sacrilèges, car ceux-ci sont commis par des individus, seuls responsables, alors que la loi d'abomination met en cause la France entière. Elle fut votée au Sénat le 8 juin 2004 avec parution au J.O le 9 juillet. Et le 29 septembre 2004 paraissait au J.O le premier décret d'application autorisant l'importation de cellules souches embryonnaires humaines.

Aujourd'hui, le choix de « réparer » cette loi d'abomination, cette loi contre le Créateur incarné, en Avignon, « ville eucharistique » par excellence, prend tout son sens, si l'on rapproche la loi d'abomination des sacrilèges des albigeois. Dans les deux cas, en privé ou officiellement : c'est braver Dieu : dans Sa Présence Réelle eucharistique ou dans le génome qui a permis Son incarnation. Bien sûr, le pèlerinage du 27.11.05 prend en compte aussi la réparation des autres « péchés publics » de la France, à commencer par les autres lois de la « culture de mort », de la conception à la mort naturelle.

3 : prévot de Massilian, Co lections manuscrites, tome IV, 12 septembre 1558, Bibliothèque d'Avignon

4 : Eug. Couet, Les miracles historiques du Saint-Sacrement, p. 220.

5 :Actes du Congrès des œuvres eucharistique tenu en Avignon en 1882, p. 486.

6 : B. Gonon, Historia eucharistica libris duobus digesta, Lyon, 1635.

7 : Eug.Couet, Nouveau recueil de miracles eucharistiques, p.136.

8 : Officia propria dioecesis Avenionencis, 1856 et 1877.

8 bis : l'office propre de saint Agricol, de 1671 et celui de 1741, relate le même fait.

9 : Jean-Paul II, Lettre Apostolique, Mane nobiscum Domine, 7 octobre 2004.

Miracle de la s?paration des eaux (10.4 ko)




Date de création : 01/10/2005 00:00
Dernière modification : 02/11/2005 21:07
Catégorie : Information


Prévisualiser la page Prévisualiser la page    Imprimer la page Imprimer la page

Autres articles de la rubrique

Calendrier

Associations amies, merci de ne pas prévoir des événements en même temps que les autres.

Ephéméride
mercredi
04
janvier 2012

Aujourd'hui :
Saint Odilon

Bulletin réinformation
Librairie
Vitraux


Cliquer sur l’image pour l’ouvrir

Albums photos
Orphelinat des Saints Innocents Sanctuaire "provie" Sanctuaire de Tarnoviec
Cartes postales

Envoyez une carte postale

Liens proches
Préférences

 Nombre de membres 39 rédacteurs


Utilisateurs en ligne

( personne )
Affiliés

http://spslyon.site.voila.fr

Ajouter votre pub
affiliez-vous

^ Haut ^


Mentions légales : Détail des mentions
Nous déconseillons fortement l'emploi des logiciels Microsoft en raison du financement des programmes internationaux d'avortement et de contrôle des naissances par Bill Gates. L'utilisation de Firefox comme remplaçant d'Internet Explorer est équivalent sans les failles : http://www.mozilla-europe.org/fr/

SharK   (c) 2005

Document généré en 0.44 seconde

Sitemap