Page en cours de chargement

Navigation
Flash !
Interview du Dr Doublier-Villette

par Frank Abed sur Gloria – TV :

Le rayonnement du sanctuaire pro-vie en France et dans le monde. VOIR :

http://fr.gloria.tv/?media=189731

Rubriques
 +  Bioéthique &téléthon
 +  Docs : Autre
 +  Docs : L'Univers - LISTE
 +  Docs : Mgr Bouchex
 +  Docs : Mgr Fort
 +  Docs : Papes
 +  Documents
 +  Dossiers thématiques
 +  Information
 +  Liens
 +  Medias
 +  Paix liturgique
 +  Persécutions Anti-Chrétiennes
 +  Reportages
 +  Site
Brèves
Information
Recherche




Un don à l'Univers
NewsLetter

Votre courriel :

Votre courriel à nouveau :


Sondage
Allez-vous aux "Rosaires pour la Vie" ?
 
oui
oui, rarement
non
Résultats
Infos depuis le 1/10/05
Ecrire à webmaster  Webmaster
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander

Visites
  visiteurs

  visiteurs en ligne

La guerre: bluf ou réalité ?

LA GUERRE : BLUF OU RÉALITÉ ?

 

Pendant que la France est assommée par une campagne présidentielle consternante de médiocrité et de platitude (à quelques rares exceptions), les nuées d'orage semblent s'accumuler sur l'horizon. Oui ou non aurons-nous une guerre ce printemps, c'est-à-dire dans quelques semaines à peine, en mars ou avril annoncent les augures ?

 

Chacun sait que les guerres actuelles ne répondent plus à des critères rationnels, surtout dans le cas des Etats-Unis où la guerre (sans déclaration préalable) n'est plus engagée parce qu'elle devient nécessaire ou inévitable, mais d'abord parce que l'on  a décidé de la faire...

 

Dans le cas de l'Iran, les masses occidentales, accablées de désinformation, sont aujourd'hui convaincues que l'Iran constitue une menace imminente. Or, l'Iran est loin de posséder l'arme nucléaire, son programme n'en est qu'à ses balbutiements ; l'Iran ne possède pas non plus les vecteurs stratégiques (missiles) devant lui permettre de délivrer une hypothétique charge massivement létale ! La Turquie sera déjà membre de l'Union européenne que les Iraniens poursuivront encore vraisemblablement leurs essais, s'ils n'ont pas été tchernobylisés auparavant.

 

Donc, une fois de plus, pour ce qui est de la menace imminente, on nous ment. D'ailleurs on ne voit pas pourquoi les Iraniens s'en prendraient aux intérêts européens étant liés à l'Union par de fructueux échanges commerciaux ? Reste que la propagande américaine est massivement relayée par la grande presse européenne, et que contrairement à 2003 -  et cela est peut-être le plus inquiétant - aucune voix discordante ne se fait entendre au sein la classe politique européenne pour s'opposer ouvertement à cette nouvelle folie.

 

Nous sommes loin du discours historique de Villepin du 14 février 2003* qui déclencha un véritable séisme diplomatique dans l'enceinte très politiquement correcte du Conseil de Sécurité. Loin, très loin de l'alliance franco-allemande contre la guerre. Nous devrions pourtant, au regard du sanglant chaos irakien, nous féliciter d'avoir fait à l'époque un tel choix ; or tout indique que non seulement personne ne s'opposera aux menées américaines (la Chancelière Merkel pratique une forme quelque peu indécente de surenchère), mais qu'à rebours nous les soutiendrons et que l'opinion publique mondiale qui hier, et pour la première fois dans l'histoire s'était universellement unie et mobilisée, cette fois-ci restera sans réaction devant le fait accompli. À Paris,  la campagne des présidentielles s'enlise dans des ergotages relatifs à la peine capitale, à la consommation du tabac, à de supposées discriminations raciales dans le monde du travail alors que les Français sont certainement l'un des peuples les moins  xénophobes et les plus accueillants de la planète ; autant de leurres qui permettent d'éviter la réalité vraie, interdite d'antenne dans une campagne où les plus basses démagogies sont de mises.

 

Aucune voix ne s'élèvera donc pour stigmatiser l'éventuelle future catastrophe...vox clamenti in deserto ! Pourtant cette guerre, peut-être nucléaire, tout porte à croire qu'elle aura bien lieu. À telle enseigne que les deux super nouveaux pays européens, la Bulgarie et la Roumanie (admis précipitamment le 1er janvier dans l'Union sans que le cahier des charges des « critères de convergence » - dits de Copenhague - aient été pleinement remplis) doivent servir de base logistiques pour l'aviation américaine : c'est le Sunday Herald 28 janvier 2007 qui le révèle annonçant une éventuelle attaque de l'Iran pour fin avril à partir des nouvelles bases de l'US Air Force en Bulgarie et en Roumanie, cela en s'appuyant sur  un rapport publié à Sofia et rendu public par l'agence officielle de presse bulgare, Novinite

 

Bruits, rumeurs à ne pas prendre au sérieux ? Reste que d'après le Los Angeles Times d'hier, les appareils de l'US Air-Force doivent commencer dans les prochains jours à survoler les frontières irako-iraniennes  afin de repérer et détruire (en territoire iranien) de supposés transports d'armes et de munitions à destination des mouvements chiites en Irak. En vérité les survols de l'Iran, notamment par l'aviation israélienne, depuis la base d'Erbil au Kurdistan ont lieu depuis longtemps.

 

Un décret présidentiel autorise également d'ores et déjà les forces américaines à tuer en territoire irakien tout individu identifié (!) comme agent irakien. À Bruxelles, l'OMPI, l'Organisation des Moujahidines du Peuple d'Iran connue également sous le label de « Conseil National de la Résistance », diffuse des listes de plusieurs milliers d'agents iraniens putativement présents sur le sol irakien, et par conséquent désignées pour des assassinats ciblés en application du décret Bush.

 

Sans risque d'exagération, il est loisible de dire que la guerre américano-iranienne a déjà commencé ; bien sûr nous en sommes aux escarmouches et à la recherche du prétexte permettant à l'agresseur de se déclarer, à la face du monde, l'agressé...Au fil des jours, et malgré des démentis assez peu convaincants des porte-paroles de la Maison-Blanche, le ton monte de plus en plus : l'Iran est durement accusé d'alimenter en armes la guérilla de certaines factions chiites en Irak (et par là d'être responsable de la mort de soldats américains), où encore d'approvisionner le Hamas palestinien (sunnite !) et le Hezbollah libanais. Toutes choses évidemment fort possibles sinon probables, mais qui dans l'absolu ne peuvent en aucun cas constituer un casus belli. Sauf évidemment, si comme chez Lafontaine, la rhétorique du Loup s'impose  contre toute évidence !

 

Alors quelles sont les vraies raisons ? Multiples, diverses et variées, particulièrement dans le domaine de la pure géopolitique. Nous y reviendrons une autre fois, le dossier est lourd sinon complexe, reste que dans l'immédiat l'Iran a commis un crime inexpiable (hormis la négation de la dogmatique historique) : abandonner le $ et faire passer ses échanges extérieurs à l'€uro.Ce en quoi il accompagne son nouvel allié Sud-américain, le Vénézuélien Hugo Chavez, bête noire de Washington (qui lui achète cependant, volens nolens, son pétrole).

 

Ce crime terrifiant Saddam Hussein l'avait déjà commis, ce qui avait précipité sa chute, programmée par ailleurs. Rappelons ici que nous sommes parvenus au bout du « système du dieu dollar » ; la dépréciation tendancielle de ce qui a été la monnaie étalon de la fin du XXe siècle, même si elle dope encore l'économie américaine (aujourd'hui essentiellement dominée par les « services » et non plus la production industrielle), est une tendance irréversible. Le dollar est à bout de souffle et les guerres pour le contrôle des gisements  d'énergies fossiles un ultime recours pour prolonger sa vie par pétrodollars interposés...

 

Alors, ce ne sont pas pour des prunes que 21 500 soldats supplémentaires vont être engagés dans la bataille de la Mésopotamie. Une terre et des peuples   meurtris au-delà de toute imagination et dont les Etats-Unis pourraient, s'ils le voulaient, se retirer sur la pointe des pieds... Ce n'est pas non plus sans raison que deux groupes de bataille aéronavals** sont en position dans le Golfe Persique  face à l'Iran. Combien de brassées quotidiennes de millions de dollars coûtent ces formidables déploiements de puissance ? Quand on sait l'avarice de l'Oncle Sam, on comprend que tout cela ne peut être du ressort de la simple « gesticulation » !

 

JM Vernochet 1er février 2007

 

* Discours curieusement non « mentionné » dans les biographies actuelles du Premier ministre (voir Wikipedia par exemple où ce discours n'apparaît pas non plus dans les éphémérides de l'année 2003). Ce qui peut laisser à penser que nous écrivons maintenant notre histoire à l'instar de ce que faisaient naguère les maîtres de l'Union soviétique, en effaçant purement et simplement ce qui n'est plus au goût du jour. Orwell nous voilà !

 

** Le Porte-avions USS John C. Stennis ainsi que le  Dwight D. Eisenhower et leur groupe de combat sont déjà en position dans le Golfe face à leurs cibles iraniennes. Washington possède dès à présent la capacité d'engager une offensive aérienne 24 heures sur 24 pendant un mois et plus avec pour points d'appui logistique le quartier général de la 5e Flotte à Bahreïn, la base aérienne d'al-Udaïd au Qatar et  la base de Diego Garcia dans l'Océan Indien d'où partent les bombardiers stratégiques B52 et B2 furtifs.  1 500 cibles sur 18 sites sont déjà paramétrés dans les ordinateurs de tirs, objectifs abusivement désignées par la grande presse comme « liés au programme d'armement nucléaire iranien » !

 

La suite dans la prochaine chronique de politique internationale, en principe, sauf urgence, les jeudis soir.


Date de création : 01/02/2007 18:43
Dernière modification : 01/02/2007 17:03
Catégorie : Information


Prévisualiser la page Prévisualiser la page    Imprimer la page Imprimer la page

Autres articles de la rubrique

Calendrier

Associations amies, merci de ne pas prévoir des événements en même temps que les autres.

Ephéméride
mercredi
04
janvier 2012

Aujourd'hui :
Saint Odilon

Bulletin réinformation
Librairie
Vitraux


Cliquer sur l’image pour l’ouvrir

Albums photos
Orphelinat des Saints Innocents Sanctuaire "provie" Sanctuaire de Tarnoviec
Cartes postales

Envoyez une carte postale

Liens proches
Préférences

 Nombre de membres 39 rédacteurs


Utilisateurs en ligne

( personne )
Affiliés

Ajouter votre pub
affiliez-vous

^ Haut ^


Mentions légales : Détail des mentions
Nous déconseillons fortement l'emploi des logiciels Microsoft en raison du financement des programmes internationaux d'avortement et de contrôle des naissances par Bill Gates. L'utilisation de Firefox comme remplaçant d'Internet Explorer est équivalent sans les failles : http://www.mozilla-europe.org/fr/

SharK   (c) 2005

Document généré en 0.47 seconde

Sitemap