Page en cours de chargement

Navigation
Flash !
Interview du Dr Doublier-Villette

par Frank Abed sur Gloria – TV :

Le rayonnement du sanctuaire pro-vie en France et dans le monde. VOIR :

http://fr.gloria.tv/?media=189731

Rubriques
 +  Bioéthique &téléthon
 +  Docs : Autre
 +  Docs : L'Univers - LISTE
 +  Docs : Mgr Bouchex
 +  Docs : Mgr Fort
 +  Docs : Papes
 +  Documents
 +  Dossiers thématiques
 +  Information
 +  Liens
 +  Medias
 +  Paix liturgique
 +  Persécutions Anti-Chrétiennes
 +  Reportages
 +  Site
Brèves
Information
Recherche




Un don à l'Univers
NewsLetter

Votre courriel :

Votre courriel à nouveau :


Sondage
Allez-vous aux "Rosaires pour la Vie" ?
 
oui
oui, rarement
non
Résultats
Infos depuis le 1/10/05
Ecrire à webmaster  Webmaster
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander

Visites
  visiteurs

  visiteurs en ligne

La saga de St Joseph, 2000 ans d'Histoire, d'Oeuvres d'art et de cache-cahe avec Joseph

Ndlr: cet article de Georges Reboud est reproductible, en citant l'origine.

La Saga de St Joseph

2000 ans d'Histoire et d'Oeuvres d'art

2000 ans de cache-cache avec Joseph

 

Ce livre de 176 pages avec illustrations, est paru le 7 juin 2006, pour le 346ème anniversaire de l'apparition de St Joseph à Cotignac.

Une sympathique réunion réunit à cette occasion les premiers responsables du CFRDJ (le Centre Français de Recherche et de Documentation Joséphaines) au Sanctuaire St Joseph de Bon Espoir, à Espaly, près du Puy, et des représentants des centres de recherche polonais et italien.

L'antenne du Puy de RCF (Radios Chrétiennes de France), marqua cette journée par une interview de l'auteur, C-M Doublier-Villette.

On peut entendre cette interview dès la page d'accueil de http://www.josephologie.info

Et il faut découvrir dans les chroniques de ce site, celle relative au sanctuaire St Joseph de Bon Espoir. Une page d'Histoire de France, avec Ste Jeanne d'Arc en toile de fond... Je n'en dirais pas plus ici, afin de vous laisser avec votre esprit de curiosité.

 

La Saga de St Joseph, sous-titrée "2000 ans d'Histoire et d'Oeuvres d'art, 2000 ans de cache -cache avec Joseph", nous dirons plus simplement: "La saga de St Joseph", ou: "la saga", tout court, est la vulgarisation des travaux universitaires de C-M Doublier-Villette, sur "L'état de la joséphologie", en master d'Histoire, Histoire de l'Art et Archéologie, à l'Université Lumière-Lyon 2.

Des travaux qui ont abouti en 2005 à la création d'une base de données concernant exclusivement St Joseph, sur 2000 ans d'histoire et dans le monde entier.

Cette base est ouverte aux théologiens mais aussi aux historiens de l'art, aux archéologues, aux numismates, aux musicologues etc. et son contenu actuel est loin de seulement approcher l'exhaustivité, tellement la matière est immense!

Il s'agit d'une véritable quête joséphaine.

Une multitude... d'enquêtes, quasiment policières, comme toujours lorsqu'il s'agit de recherches de ce niveau.

Cette base est donc pluridisciplinaire et internationale et on imagine, on rêve, sur les requêtes informatiques qu'il sera possible de faire quand il y aura plus d'entrées de fiches. De quoi changer complètement l'approche et la compréhension de St Joseph.! D'où le sous-titre de la saga sur les "2000 ans de cache-cache" avec Joseph, à travers toutes les œuvres d'art!

 

Déjà il est apparu des choses surprenantes, comme St Joseph connu et honoré de toute antiquité, en Occident et en Orient, comme témoin (à la romaine) de l'Incarnation du Verbe, alors qu'il est "culturellement correct" de dire que la joséphologie commence avec Gerson (+ en 1429) ou Ste Thérèze d'Avila (+ en 1582). Les plus futés parleront des prémisses d'une joséphologie occidentale, franciscaine, avec Dun Scot (+ en 1308).

C'est d'ailleurs la "précocité" apparente de la glorification de St Joseph, sur une frise du 12ème siècle de l'église Ste Marie du Boulou (près de Perpignan) qui fit réagir C-M Doublier-Villette dans un stage d'art roman. A son retour à Lyon, ses professeurs médiévistes ne purent expliquer cette "précocité" de la glorification de St Joseph...et l'année suivante il lui fut donné comme sujet de maîtrise de "faire l'état de la joséphologie sur 2000 ans et dans le monde entier pour... comprendre ce que l'on trouve!"

 

Mais si l'on veut stimuler la curiosité, on peut déjà dire que la frise attribuée au maître de Cabestany, au Boulou n'est pas la seule, du 12ème siècle, à glorifier St Joseph. Il y a en a bien d'autres, à commencer par celle de l'ancienne primatiale St Trophime, en Arles, que tout le monde connaît (! ), sans pour autant s'interroger sur sa "précocité".

Dans cette primatiale il y a même un sarcophage du milieu du 4ème siècle représentant une adoration des mages (théophanie aux mages, pour les orientaux)...où St Joseph est debout derrière Marie et l'Enfant. Il pose sa main sur le dossier du trône de Marie, avec l'autorité d'un chef de famille romaine. Il témoigne "à la romaine", en cette période du bas Empire. C'est normal, sur le plan culturel en 350 !

Et toute l'iconographie de ce sarcophage montre que Joseph, fils de David mène au Christ Roi ! Joseph est au cœur de la Foi, au cœur de l'Incarnation du Verbe, dès le début de la chrétienté en Occident, comme en Orient, en Egypte par exemple où une fresque du 6ème siècle, avec St Joseph, vient d'être restaurée par l'I.F.A.O.

Tout aussi "stimulant" est de découvrir, dès le 5ème siècle, dans les écrits de St Maxime de Turin, un St Joseph jeune homme. Ailleurs il sera...forgeron et non charpentier, mais ne fut-il pas les deux, s'il devait construire des bateaux au bord du lac de Tibériade? Charpentier de marine! Pourquoi pas?

En tout cas celui qui devait apprendre le "métier" au Dieu incarné, donc à "l'artisan du monde", ne pouvait être qu'un bon artisan.

Il était donc riche (mais vivant en "esprit de pauvreté").

Cela nous change du vieillard cacochyme, maladroit, miséreux ...épris d'une jeune vierge.

Etait-il vierge et préservé du péché originel comme St Jean-Baptiste, sinon immaculé comme sa femme?

Faut-il parler de sa "bonne mort", sinon de son endormissement, en tout cas de son Assomption?

Et quand on trouve cela dans les écrits de docteurs de l'Eglise comme St François de Sales, on reste rêveurs...

 

Petite parenthèse: attention: il n'y a rien, dans tout cela, qui ne soit de foi, hormis les quelques passages évangéliques, puisqu'il n'y a aucun dogme de proclamé pour St Joseph. Mais les dogmes mariaux sont récents et rien n'interdit d'imaginer, d'une façon semblable, la proclamation de dogmes joséphains.

Imaginons mais n'affirmons rien.

Ces proclamations seront peut-être favorisées par des périodes de "calamités par absence de pères", soulignant l'urgence de se tourner vers l'intercesseur "paternel" par excellence: St Joseph.

Ces proclamations seraient d'ailleurs pour la plus grande gloire de Jésus et Marie.

La gloire de St Joseph ne peut qu'illuminer celles de Jésus et Marie.

A l'inverse, toute ridiculisation de St Joseph témoigne de la haine, ou au moins de l'incompréhension, du Verbe incarné et de sa Mère, la toujours vierge Marie.

 

Quoi qu'il en soit, St Joseph est bien au cœur de l'éternel débat sur la divinité de Jésus Christ.

Et l'on se livre bien à un réel "jeu de cache-cache" à travers toutes les variantes de compréhension de St Joseph, selon les époques et leurs données culturelles.

 

C'est ce qui ressort de ce travail universitaire sur "l'état de la joséphologie", que l'on peut voir, en résumé dans sa vulgarisation imprimée: La saga de St Joseph ou, pour les chercheurs, dans sa totalité, dans le mémoire de maîtrise : Etat de la joséphologie.

Ce mémoire est visible sur internet:

http://www.josephologie.info

 

Sur le plan pratique, il faut prendre conscience et faire prendre conscience que, "gardien du Rédempteur", St Joseph est très puissant, aujourd'hui comme il y a deux mille ans.

 

Sur le plan pratique, il faut prendre conscience et faire prendre conscience que, si St Joseph a été mis par Jean XXIII, en notre époque donc, au canon de la Messe, avant tous les saints, à côté de la Vierge Marie, sa femme, on se doute que ce n'est pas par hasard!

Patron de l'Eglise, patron de la Famille, protecteur de la pureté "sans laquelle on ne peut approcher du Dieu de toute sainteté" (Dom Guéranger), St Joseph est vraiment très puissant, plus que jamais peut-on dire, car plus que jamais notre société est en crise, et cette fois par "absence de père". (ou "inversion de père" lors d'adoptions par des homosexuels!).

Comment la société pourrait-elle bien se porter quand sa "cellule de base" : la famille, est touchée? Comment la société pourrait-elle bien aller quand les lois singent la paternité naturelle...et même la paternité divine par le clonage et toutes les atteintes au génome?

 

Sur le plan pratique, il faut prendre conscience et faire prendre conscience que La saga de St Joseph est la vulgarisation d'un travail scientifique, qui garde sa valeur scientifique propre, mais qui devient un travail de référence pour ceux qui veulent souligner que St Joseph est au cœur du débat bi-millénaire sur l'Incarnation du Verbe.

Mais La saga permet en plus d'attaquer à la source les adversaires de l'Incarnation du Verbe: dans leur raisonnement et non dans les conséquences antichrétiennes de leur raisonnement.

Car l'auteur de La saga, sans s'attarder au Da Vinci Code, qui n'est finalement qu'une "vieillerie" de près de 2000 ans remise au goût du jour, montre la "base de l'iceberg".

Il montre comment des revues scientifiques créent un contexte "culturellement correct" permettant le développement de sottises comme le Da Vinci Code.

Il faut souligner cette double originalité de La saga: montrer les fautes de raisonnement des scientifiques antichrétiens et offrir la dynamique d'une première synthèse joséphaine à compléter ou infléchir par une base de données informatique.

 

Si l'on a conscience

  • que St Joseph est "l'homme de la situation",
  • et que La saga de St Joseph peut concourir à la gloire et au secours de St Joseph à un moment crucial pour notre civilisation,

il faut diffuser La saga de St Joseph. De toute urgence.

Il faut la lire, d'abord, pour être convaincu de son opportunité.

Il faut la mettre dans le plus grand nombre de mains, donc l'offrir...à nos parents, à nos amis, à nos prêtres et...comble de l'efficacité: dans nos bibliothèques municipales, paroissiales, universitaires. C'est dans les bibliothèques (qui ne refusent pas des livres de vulgarisation scientifique!) qu'un seul exemplaire sera le plus lu...

 

Prix: 25 euros, port compris, avec, en cadeau: L'apocryphe de St Joseph à La Salette dont j'ai parlé dans mon dernier article.

Les chèques sont à libeller à l'ordre de C.F.R.D.J

A envoyer à : C.F.R.D.J c/o C-M Doublier-Villette, F 26400, Vaunaveys la Rochette

 

* * * * * * * *

 

ndlr: Le prochain article de Georges Reboud sera sur le CFRDJ lui-même et sa prochaine "journée" au sanctuaire St Joseph à Allex (Drôme)..

 

 

* * * * * * * *

 

 


Date de création : 20/01/2007 11:10
Dernière modification : 20/01/2007 13:24
Catégorie : Information


Prévisualiser la page Prévisualiser la page    Imprimer la page Imprimer la page

Autres articles de la rubrique

Calendrier

Associations amies, merci de ne pas prévoir des événements en même temps que les autres.

Ephéméride
mercredi
04
janvier 2012

Aujourd'hui :
Saint Odilon

Bulletin réinformation
Librairie
Vitraux


Cliquer sur l’image pour l’ouvrir

Albums photos
Orphelinat des Saints Innocents Sanctuaire "provie" Sanctuaire de Tarnoviec
Cartes postales

Envoyez une carte postale

Liens proches
Préférences

 Nombre de membres 39 rédacteurs


Utilisateurs en ligne

( personne )
Affiliés

http://spslyon.site.voila.fr

Ajouter votre pub
affiliez-vous

^ Haut ^


Mentions légales : Détail des mentions
Nous déconseillons fortement l'emploi des logiciels Microsoft en raison du financement des programmes internationaux d'avortement et de contrôle des naissances par Bill Gates. L'utilisation de Firefox comme remplaçant d'Internet Explorer est équivalent sans les failles : http://www.mozilla-europe.org/fr/

SharK   (c) 2005

Document généré en 0.41 seconde

Sitemap