Page en cours de chargement

Navigation
Flash !
Interview du Dr Doublier-Villette

par Frank Abed sur Gloria – TV :

Le rayonnement du sanctuaire pro-vie en France et dans le monde. VOIR :

http://fr.gloria.tv/?media=189731

Rubriques
 +  Bioéthique &téléthon
 +  Docs : Autre
 +  Docs : L'Univers - LISTE
 +  Docs : Mgr Bouchex
 +  Docs : Mgr Fort
 +  Docs : Papes
 +  Documents
 +  Dossiers thématiques
 +  Information
 +  Liens
 +  Medias
 +  Paix liturgique
 +  Persécutions Anti-Chrétiennes
 +  Reportages
 +  Site
Brèves
Information
Recherche




Un don à l'Univers
NewsLetter

Votre courriel :

Votre courriel à nouveau :


Sondage
Allez-vous aux "Rosaires pour la Vie" ?
 
oui
oui, rarement
non
Résultats
Infos depuis le 1/10/05
Ecrire à webmaster  Webmaster
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander

Visites
  visiteurs

  visiteurs en ligne

L'Islam, la chrétienté, la France (n°1)

L'Islam, la chrétienté, la France

quatre documents décisifs : à suivre chaque mardi

************

N°1 : lettre du Père de Foucauld à René Bazin... en 1916

et deux autres lettres du Père de Foucauld

Résumé : L'implantation musulmane en France ne peut être qu'à visée de conquête

   Mise en forme : Daniel Artur

"Des musulmans peuvent-ils être vraiment français ? Exceptionnellement, oui ; d'une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s'y opposent ; avec certains il y a des accommodements ; avec l'un, celui du medhi, il n'y en a pas. Tout musulman (je ne parle pas des libres-penseurs qui ont perdu la foi) croit qu'à l'approche du jugement dernier, le medhi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l'islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non musulmans. Dans cette foi, le musulman regarde l'islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s'il est soumis à une nation non musulmane, c'est une épreuve passagère ; sa foi l'assure qu'il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l' engage à subir avec calme son épreuve; "l'oiseau pris au piège qui se débat perd ses plumes et se casse les ailes ; s'il se tient tranquille, il se trouve intact le jour de la libération" , disent-ils ; ils peuvent préférer telle nation à une autre, aimer mieux être soumis aux Français qu'aux Allemands, parce qu'ils savent les premiers plus doux ; ils peuvent être attachés à tel ou tel Français, comme on est attaché à un ami étranger; ils peuvent se battre avec un grand courage pour la France, par sentiment d'honneur, caractère guerrier, esprit de corps, fidélité à la parole, comme les militaires de fortune des XVIe et XVIIe siècles mais, d'une façon générale, sauf exception, tant qu'ils seront musulmans, ils ne seront pas Français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du medhi , en lequel ils soumettront la France."   Source: Le Salon Beige 26 juillet 2005

L'importance de cette lettre vient de son auteur.

D'un, côté, c'est un spirituel. Comme tout spirituel, c'est un homme de paix. On ne peut donc pas le soupçonner de susciter des antagonismes ! Mais par ailleurs, c'est un véritable scientifique. Son exploration du Maroc avant sa conversion aura été un exploit, salué dans les hautes sphères du monde scientifique. Il connaît admirablement la mentalité musulmane. Il sait de quoi il parle. C'est un homme averti. Il est rare, surtout dans le monde actuel que nous ayons des spirituels qui soient aussi des hommes avertis. Ici le réalisme de Charles de Foucauld nous met devant des évidences : ou nous convertirons les musulmans ou ils nous absorberont.

Son avis est à prendre d'autant plus au sérieux que déjà il avait déjà prédit des événements qui se sont pratiquement  réalisés au cours des dernières décennies.

 

Voici en effet ce que déjà il écrivait à Pierre Benoît le 29 juillet 1916

 

«Ma pensée est que si, petit à petit, doucement, les musulmans de notre empire colonial du nord de l'Afrique ne se convertissent pas, il se produira un mouvement nationaliste analogue à celui de la Turquie (...) Le sentiment national ou barbaresque s'exaltera donc dans l'élite instruite ; quand elle en trouvera l'occasion, par exemple lors de difficultés de la France au-dedans ou au-dehors, elle se servira de l'Islam comme d'un levier pour soulever la masse ignorante, et cherchera à créer un empire africain musulman indépendant. L'empire nord-ouest africain de la France, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique occidentale française, etc., a 30 millions d'habitants ; il en aura, grâce à la paix, le double dans cinquante ans. Il sera alors en plein progrès matériel, riche, sillonné de chemins de fer, peuplé d'habitants rompus au maniement de nos armes, dont l'élite aura reçu l'instruction dans nos écoles. Si nous n'avons pas su faire des Français de ces peuples, ils nous chasseront. Le seul moyen qu'ils deviennent Français est qu'ils deviennent chrétiens »

 

Charles de Foucauld  était-il pour autant pessimiste sur l'avenir de notre pays ? Non !

 

Voici ce qu'il écrivait trois jours avant sa mort, le 28 novembre 1916 à la prieure des Clarisses de Nazareth réfugiées alors à Malte :

 

« La France, malgré les apparences, reste la France de Charlemagne, de saint Louis et de Jeanne d'Arc ; la vieille âme de la nation reste vivante dans notre génération ; les saints de France prient toujours pour elle ; les dons de Dieu sont sans repentance et le peuple de saint Rémi et de Clovis reste le peuple du Christ...En choisissant la France pour le berceau de la dévotion au Sacré-Cœur et pour les apparitions de Lourdes, Notre-Seigneur a bien montré qu'Il garde à la France son rang de premier-né. »

 

Avouons que les choses ont nettement empiré depuis quatre-vingt dix ans et l'on se demande ce qui va pouvoir nous tirer de notre sommeil.

On attribue à Cicéron la pensée suivante :

"Les bons, je ne sais pourquoi, sont plus lents.

Ils négligent d'agir dès les premiers symptômes et finalement n'agissent que par nécessité,

de sorte qu'ils agissent toujours avec mollesse et retard.

Pour garder la paix sociale ils acceptent de perdre leur dignité.

Ils perdent l'une et l'autre."

 

 

Prochain article  sur " l'Islam, la chrétienté, la France", mardi 21 mars 2006

 

Voir ci-dessous :

La page de couverture du N° 3 d'une nouvelle revue anticonformiste: OBJECTIONS

Ce N° est consacré à la colonisation, l'immigration, la guerre de civilisation sous le titre global :

L'Occident et les autres

A commander à : Objections, 12 rue St Joseph, 75012 Paris.

Prix du n°: 7 E. Abonnement (10 n° par an) : 70 E.

 

 

Date de création : 14/03/2006 07:45
Dernière modification : 15/04/2006 08:23
Catégorie : Information


Prévisualiser la page Prévisualiser la page    Imprimer la page Imprimer la page

Autres articles de la rubrique

Calendrier

Associations amies, merci de ne pas prévoir des événements en même temps que les autres.

Ephéméride
mercredi
04
janvier 2012

Aujourd'hui :
Saint Odilon

Bulletin réinformation
Librairie
Vitraux


Cliquer sur l’image pour l’ouvrir

Albums photos
Orphelinat des Saints Innocents Sanctuaire "provie" Sanctuaire de Tarnoviec
Cartes postales

Envoyez une carte postale

Liens proches
Préférences

 Nombre de membres 39 rédacteurs


Utilisateurs en ligne

( personne )
Affiliés

http://spslyon.site.voila.fr

Ajouter votre pub
affiliez-vous

^ Haut ^


Mentions légales : Détail des mentions
Nous déconseillons fortement l'emploi des logiciels Microsoft en raison du financement des programmes internationaux d'avortement et de contrôle des naissances par Bill Gates. L'utilisation de Firefox comme remplaçant d'Internet Explorer est équivalent sans les failles : http://www.mozilla-europe.org/fr/

SharK   (c) 2005

Document généré en 0.42 seconde

Sitemap