Page en cours de chargement

Navigation
Flash !
Interview du Dr Doublier-Villette

par Frank Abed sur Gloria – TV :

Le rayonnement du sanctuaire pro-vie en France et dans le monde. VOIR :

http://fr.gloria.tv/?media=189731

Rubriques
 +  Bioéthique &téléthon
 +  Docs : Autre
 +  Docs : L'Univers - LISTE
 +  Docs : Mgr Bouchex
 +  Docs : Mgr Fort
 +  Docs : Papes
 +  Documents
 +  Dossiers thématiques
 +  Information
 +  Liens
 +  Medias
 +  Paix liturgique
 +  Persécutions Anti-Chrétiennes
 +  Reportages
 +  Site
Brèves
Information
Recherche




Un don à l'Univers
NewsLetter

Votre courriel :

Votre courriel à nouveau :


Sondage
Allez-vous aux "Rosaires pour la Vie" ?
 
oui
oui, rarement
non
Résultats
Infos depuis le 1/10/05
Ecrire à webmaster  Webmaster
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander

Visites
  visiteurs

  visiteurs en ligne

2ième dimanche de l'Avent 2004 : L'avortement.

Un exemple de sermon documenté médicalement :
celui de M. l'abbé de Mentque (de la FSSP)
en l'église du Christ Rédempteur à Bordeaux

Rappelons l'urgence de voir rappeler certaines vérités par nos prêtres.
Ce sermon fait un bel écho à l'exposé de Mgr Bouchex, en décembre, aux associations pro-vie du Sud-Est, que l'on trouve à la rubrique « documents » de http://www.lunivers.info

 

2ième dimanche de l'Avent.   L'avortement.

 

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen.

Frères et soeurs alors que nous continuons notre montée vers Noël, en cet avent 2004, prenons conscience un peu plus encore de l'aspect sacré de toute vie humaine ! La vie de l'enfant Jésus dans le sein de la Ste Vierge était sacrée et précieuse. Mais, à un autre niveau, c'est aussi vrai de toute vie. Chaque enfant à naître doit être respecté, protégé et aimé, à partir de la 1ère seconde de sa conception. Et ces 30 ans de la loi Veil, c'était le 29 novembre 1974, ces trente ans donc que certains ont célébré en grande pompe, n'est en fait qu'un anniversaire macabre et scandaleux, pour tout être humain qui à encore un petit peu le sens du bien et du mal, du vrai et du faux.
Car tout avortement est un meurtre ! C'est un mal. Quoi qu'en disent les média et les lobbies pro avortement ! C'est un meurtre car l'enfant à naître est véritablement un enfant. Voyez par exemple St Jean Baptiste, dont l'évangile nous parle aujourd'hui ; il est dit de lui qu'il a « tressaillit d'allégresse dans le sein de Ste Élisabeth  lorsque la Ste Vierge est venu la voir. Je vous cite ces paroles de Ste Elisabeth, c'est dans St Luc : « Comment m'est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi ? Car voici, aussitôt que la voix de ta salutation a frappé mon oreille, l'enfant a tressailli d'allégresse dans mon sein. »Luc, 1 43
L'enfant dans le sein d'Elisabeth tressaille lorsqu'il entend la voix de la Ste Vierge. Ce petit miracle est bien la preuve, par la Sainte Écriture elle même, que l'enfant à naître est bien un être humain, qui réagit aux joies comme aux douleurs et aux peines !  Et il n'attend pas d'être né d'Elisabeth pour être considéré comme un être humain, mais dans le sein même de sa mère il nous montre qu'il est bien vivant...
Et cela la France le refuse, le nie. Cette France apostate qui est retournée à l'état barbare. Quoi que, même les romains, dans toute leur décadence, me dit on, avaient interdit l'avortement ! Ils étaient donc moins décadents que nous...
Car en France comme dans le monde entier ce sont des millions d'enfants à naître qui sont massacrés dans le sein de leur mère chaque année. Pour être précis, j'ai lu sur un site web pro-avortement les informations suivantes : en France, 220 000 interruptions volontaires de grossesse sont pratiquées chaque année, soit un avortement pour trois naissances. Depuis juillet 2001, le délai légal est passé de 10 à 12 semaines. Mais un avortement peut être demandé à tout moment si la santé de la mère est en jeu (ou si l'enfant est atteint d'une anomalie grave). L'autorisation parentale n'est plus obligatoire et l'IVG médicamenteuse permise sur des enfants de moins de 5 semaines, est maintenant, grâce à M. Douste-Blazy remboursée. Pour votre information sachez que certain de nos voisins européens ne sont pas mieux que nous : ainsi les avortements sont autorisés  jusqu'à 22 semaines en Angleterre, Espagne et aux Pays Bas... C'est-à-dire jusqu'à presque 6 mois... un age ou certain prématurés peuvent vivrent... Mais dans ce cas là j'imagine que soudainement on doit les considérer comme des enfants...

Alors je sais que vous êtes déjà convaincu de l'horreur de ce crime. Mais il est nécessaire, pour ne pas s'habituer, de reprendre un peu le sujet. Car nous devons prendre, reprendre conscience du devoir qui est le notre de tout faire, de tout investir dans la lutte contre l'avortement !
Reprenons pour cela le problème à la base. Car à l'origine de toute mauvaise conclusion, à savoir ici la loi autorisant les avortements,  il y a toujours des principes qui sont faussés, qui sont mauvais. J'en vois 3 principaux : la santé des femmes, le fait que l'embryon n'est pas considéré comme un être humain, et finalement la soi disante liberté.

* Et d'abord on a dit que pour éviter que des femmes se fassent avorter par des tricoteuses dans des arrières boutiques insalubres, y perdant ainsi parfois la vie, il fallait légaliser l'avortement. Mais je vous pose une question, est ce que pour éviter que d'autres petites filles meurent dans les caves de Marc Dutroux, va-t-on légaliser la pédophilie ?  Non, bien sur ! Un crime reste un crime et on ne peut pas changer une loi fondamentale de toute société humaine comme celle du « tu ne tuera pas » sous prétexte que certains passeront outre, et que du coup ça se passera dans de mauvaises conditions. Que les faiseuses d'anges et autres tricoteuses, aient eu un rôle inadmissible et inacceptable pour la santé même des femmes qui y avaient recoure, c'est évident. Mais on ne peut pas légaliser le meurtre des enfants à naître à cause de cela.

* Ensuite on nous a dit que toutes les façons, l'embryon n'est pas un être humain. Il ne le serai qu'à partir du moment ou il aurait un système nerveux complet ce qu'y n'arrive qu'après la 8ème semaine... mais enfin qu'en sait-on? Qu'est-ce qui définit la personne humaine ? Son système nerveux ? C'est là une des questions fondamentales ! Le "Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé" définit l'" objet" considéré, comme "personne humaine potentielle" (avis du 23 mai 1984, DC n. 1879. p. 805): c'est-à-dire que le foetus peut, pourrait en devenir une, mais en fait n'en est pas encore une. D'où la question préliminaire : qu'est-ce qu'un homme et quand le devient-on ? La question est, on va le comprendre, d'ordre philosophique : les "scientifiques " ne peuvent que préciser les conditions de patrimoine héréditaire, d'organisation et de viabilité de l'embryon et du foetus, questions relatives au corps, à la matière du petit être mais la "personne humaine" n'est pas seulement de la matière. La réponse philosophiquement correcte et catholique est simple : un homme est un être ayant une âme unie à un corps. Si cette définition est grandiosement simple, elle ne résout cependant pas le problème du "quand". Quand Dieu infuse-t-il l'âme à ce fruit de l'amour d'un homme et d'une femme ? Saint Thomas répond d'une manière générale : quand la "matière" qui doit la recevoir est suffisamment préparée pour la recevoir : ainsi Dieu ne peut infuser une âme à une pierre, à un arbre, à un singe, parce que ces créatures ne sont pas aptes, ne sont pas proportionnées à l'âme humaine. Aussi comme les hommes des temps passés ne connaissaient pas encore les découvertes génétiques, ils plaçaient l'infusion de l'âme après un certain stade de développement. Entre temps la science est venue en aide à la foi et à la philosophie. Elle a montré que le patrimoine génétique de chaque individu est complet et invariant dès la fécondation de l'ovule, et qu'il détermine déjà la stature générale, le tempérament  et les dons naturels bruts qui ne feront que se manifester par la suite, la génétique a permis d'affirmer maintenant que l'ovule fécondé est déjà proportionné à la réception d'une âme humaine.  Aussi pouvons-nous dire avec certitude que l'âme est créée dès la fécondation, ou au plus tard dès la première division de l'ovule fécondé (ceci en raison du problème des vrais jumeaux). Le foetus est donc bel et bien un homme "à part entière". C'est pourquoi le CEC au numéro 2270 déclare, je cite : « La vie humaine doit être respectée et protégée de manière absolue depuis le moment de la conception. Dès le premier moment de son existence, l'être humain doit se voir reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels le droit inviolable de tout être innocent à la vie. »

* Troisième faux principe : chacun est libre de faire ce qu'il veut avec son corps.  Mais lenfant à naître n'est pas un organe du corps de sa mère, il est un être unique, distinct, avec son individualité génétique propre. La femme ne peut pas disposer de l'existence de cet être à sa guise... Elle doit respecter la vie de son enfant. Refuser cela, c'est reconnaître l'esclavage, système où un être humain peut devenir la propriété d'un autre, jusqu'au droit de vie ou de mort !

Voilà donc 3 grands piliers de la propagande pro avortement qui volent en éclat. Ils utilisent encore d'autre raisonnement, mais qui tiennent encore moins la route... Ecoutons plutôt la position de l'Église fidèlement et courageusement rappelée par un évêque comme celui de Colorado Spring aux USA, qui déclarait je cite : « Tous les hommes politiques catholiques qui se positionnent en faveur de l'avortement, pour les recherches illicites sur les cellules souches ou pour une quelconque forme d'euthanasie, se placent ipso facto en dehors de la pleine communion avec l'Église et ruinent leur salut. Tous les catholiques qui votent pour des candidats qui sont pour l'avortement, pour les recherches illicites sur les cellules souches ou pour l'euthanasie, souffrent des mêmes conséquences fatales. C'est pour cette raison que ces Catholiques, qu'ils soient candidats ou électeurs, ne pourront pas recevoir la sainte communion tant qu'ils n'auront pas désavoué leurs positions et tant qu'ils ne se seront pas réconciliés avec Dieu et l'Église dans le sacrement de la pénitence». Mgr Michael J. Sheridan évêque de Colorado Spring en Mai 2004 (Source Daily Life News 14/05/2004.).

 

Alors de notre coté, que devons-nous faire ?

         1 - Avant tout prier pour les personnes concernées, directement ou indirectement par l'avortement. Mais aussi prier pour nous mêmes car nous ne savons pas ce dont nous sommes capables. Il existe notamment "le rosaire de la vie", prié dans toutes les cathédrales et bon nombre d'églises le 1er samedi du mois. Ici même à Bordeaux à 16h45 à la cathédrale St André tous les 1er samedi de chaque mois...
         "Dieu nous demande deux sortes de choses - dit St Augustin - des choses possibles, pour que nous les fassions, et des choses impossibles, pour que nous lui demandions la force de les faire." Donc il faut prier !

         2 - Accueillir les personnes avec humilité quand l'occasion se présente en disant : "Je ne suis pas meilleur que d'autres. Peut-être que moi-même j'en serais capable dans certaines circonstances. Je ne peux pas pour autant dire que ce qui est mal est bien. Mais toujours accueillir ceux qui on fauté dans cette grave matière avec humilité et charité. Nous sommes tous pécheurs, frères et soeurs. Veillons donc à ne pas devenir des tonneaux de vinaigre, sous prétexte de défendre la vérité. L'humilité et la charité fera beaucoup plus en faveur de la vie que la violence et le mépris...

         3 - Se documenter et documenter les autres. On pense savoir, mais en faite il y a trop d'ignorance, même dans nos milieux. Il faut être bien former sur ces sujets là pour pouvoir répondre autant de fois qu'il le faudra à des âmes tièdes qui n'ont pas compris l'enjeu de ce problème. Et puis quant on est bien formé, on n'hésite moins à monter au créneau pour défendre la vérité...

        4. Finalement je dirais qu'il faut absolument que nous investissions du temps et de l'argent dans cette lutte contre l'avortement. Il y a trop de mollesse en France par rapport à ce sujet. A Bordeaux, rejoignions les organisassions qui existent déjà et qui défendent la vie. Et puis rappelons nous d'exiger de nos politiciens comme des hommes d'église, une position claire et nette sur le sujet.

Et pour finir je voudrais citer notre St Père le pape, à propos de l'avortement, dans son  Allocution aux médecins catholiques italiens du 28 décembre 1978, qui cita lui même le bienheureux Giuseppe Moscati qui disait : « Aime la vérité; montre-toi tel que tu es, sans dissimulation, sans crainte, sans précautions. Et si la vérité te vaut la persécution, accepte-la, si elle te vaut des souffrances, supporte-les. Et si pour la vérité tu devais te sacrifier toi-même, sacrifier ta vie, sois fort dans le sacrifice. » Fin de citation.
Frères et soeur, aimons la vérité : défendons la vie, même si nous devons souffrir un peu pour cela ! C'est notre devoir. Et que St Jean Baptiste, l'enfant qui tressaillit dans le ventre de sa mère, Ste Elisabeth, nous vienne en aide...

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, amen. 


Date de création : 03/01/2005 00:00
Dernière modification : 03/12/2005 20:34
Catégorie : Docs : Autre


Prévisualiser la page Prévisualiser la page    Imprimer la page Imprimer la page

Autres articles de la rubrique

Calendrier

Associations amies, merci de ne pas prévoir des événements en même temps que les autres.

Ephéméride
mercredi
04
janvier 2012

Aujourd'hui :
Saint Odilon

Bulletin réinformation
Librairie
Vitraux


Cliquer sur l’image pour l’ouvrir

Albums photos
Orphelinat des Saints Innocents Sanctuaire "provie" Sanctuaire de Tarnoviec
Cartes postales

Envoyez une carte postale

Liens proches
Préférences

 Nombre de membres 39 rédacteurs


Utilisateurs en ligne

( personne )
Affiliés

http://spslyon.site.voila.fr

Ajouter votre pub
affiliez-vous

^ Haut ^


Mentions légales : Détail des mentions
Nous déconseillons fortement l'emploi des logiciels Microsoft en raison du financement des programmes internationaux d'avortement et de contrôle des naissances par Bill Gates. L'utilisation de Firefox comme remplaçant d'Internet Explorer est équivalent sans les failles : http://www.mozilla-europe.org/fr/

SharK   (c) 2005

Document généré en 0.37 seconde

Sitemap