Page en cours de chargement

Navigation
Flash !
Interview du Dr Doublier-Villette

par Frank Abed sur Gloria – TV :

Le rayonnement du sanctuaire pro-vie en France et dans le monde. VOIR :

http://fr.gloria.tv/?media=189731

Rubriques
 +  Bioéthique &téléthon
 +  Docs : Autre
 +  Docs : L'Univers - LISTE
 +  Docs : Mgr Bouchex
 +  Docs : Mgr Fort
 +  Docs : Papes
 +  Documents
 +  Dossiers thématiques
 +  Information
 +  Liens
 +  Medias
 +  Paix liturgique
 +  Persécutions Anti-Chrétiennes
 +  Reportages
 +  Site
Brèves
Information
Recherche




Un don à l'Univers
NewsLetter

Votre courriel :

Votre courriel à nouveau :


Sondage
Allez-vous aux "Rosaires pour la Vie" ?
 
oui
oui, rarement
non
Résultats
Infos depuis le 1/10/05
Ecrire à webmaster  Webmaster
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander

Visites
  visiteurs

  visiteurs en ligne

A la veille de la session de l'O.N.U sur le clonage

Communiqué du 7 février 2005 de la
Confédération Nationale des Familles Chrétienne (CNFC)
http://www.lunivers.info   contact :
villette

 

secrétariat général : Sanctuaire St Joseph du  St Sauveur,
                                26600 Chantemerle les Blés.
                                CCP : C.N.F.C, à Lyon, N° 973.10.V

 


A LA VEILLE DE LA SESSION DE l'O.N.U sur le CLONAGE :
INTERWIEW de M. Bruno de Vergeron, de « Vigilance Clonage »
et du Docteur Michel Villette, Pt de la CNFC,
sur Télé Lumière, à Beyrouth,
retransmise par satellite sur NOURSAT (fréquence 10949 V)

LE CLONAGE : « Crime contre l'Humanité et contre Dieu »

Note de la rédaction de l'Univers : de retour du Liban, le Dr Villette a rédigé un bref résumé de l'interwiew d'une heure, qu'il vient d'accorder, avec M. Bruno de Vergeron, à Télé Lumière, la grande télévision maronite libanaise, très regardée dans le monde entier et notamment aux U.S.A.
Voir http://www.telelumiere.com
Ce ne sont que des notes, mais il convient de les diffuser sans attendre une mise en forme plus rédactionnelle.

Situation : les 15, 16 et 17 février 2005, l'O.N.U reprendra l'étude de sa position officielle face au clonage humain, qui n'a pas aboutie, le 19 novembre dernier, à cause de la France et de la Belgique et des 20 pays qui les suivent.
La majorité des pays (les trois quart, dont les U.S.A et les pays de la Ligue arabe) souhaitaient une « convention » interdisant toute forme de clonage humain, mais la France et la Belgique ne veulent interdire que le clonage reproductif et souhaitent que chaque pays se dote de sa propre législation en ce qui concerne le clonage dit « thérapeutique ».
En décembre, la Belgique a proposé de travailler, ces 15, 16 et 17 février, à l'élaboration d'une simple « recommandation»... interdisant le clonage humain.
Il faut bien voir qu'une « convention » aurait obligé les Etats, alors qu'une « recommandation » les laisse libres de faire ce qu'ils veulent  (tout en faisant semblant de condamner le clonage humain).

Rappel de la loi française de l'été dernier sur la bioéthique  (qui sert d'exemple à l'O.N.U) : cf la lettre ouverte, en page 2 et 3 du n°17 de l'Univers, visible à la rubrique «documents» de http://www.lunivers.info

  • La loi française interdit officiellement le clonage «reproductif » (qualifié de «crime contre l'Humanité»)... sauf s'il est fait à partir d'embryons et non d'être humains ayant vu le jour.
  • La loi française interdit le clonage « thérapeutique » (considéré comme simple délit)... sauf si le clonage n'aboutit pas à un « embryon constitué ». En clair : l'embryon ne doit pas être implanté dans un utérus et doit être détruit, ou utilisé, en moins de huit jours après sa conception.

Nous avons l'expérience de ce que valent de telles condamnations symboliques, depuis 30 ans qu'a été votée la première loi sur l'avortement, très restrictive... alors qu'aujourd'hui l'avortement est devenu un droit et que l'usage de la pilule abortive s'est généralisé.

 Rappel sur le clonage :
Il s'agit d'introduire le noyau d'une cellule dans un ovule énucléé, ce qui évite de fabriquer des embryons par « Procréation Médicale Assistée » (P.M.A) à partir d'ovules et de spermatozoïdes.

Différence éthique entre le clonage et la P.M.A :

  • Par clonage on supprime la double origine maternelle et paternelle, ce qui, pour le chrétien, comme pour le juif,  est la négation de la Genèse : « Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa » (Genèse, I-27). Homme et femme ils ne font qu'un.
  • l'embryon suscité par PMA a cette double origine

Mais dans les deux  cas il s'agit bien d'un être humain embryonnaire, ce qui oblige à lier le problème éthique au niveau du  droit naturel... et à le dissocier sur le plan spirituel.

Faut-il distinguer les clonages « reproductifs » et « thérapeutiques » ?
Dans tous les cas, il s'agit de créer un être humain, qui ira plus ou moins loin dans sa gestation.

Cela pose le problème du « respect dû à l'être humain ».
En dehors du problème de l'âme, qui est un problème spécifique aux croyants, il reste que le problème éthique relevant du simple « droit naturel », commun à l'Humanité, est de savoir si l'on peut ou non expérimenter sur l'homme, de sa conception à sa mort naturelle.

A ce titre, le problème du clonage est indissociable de celui de la production d'embryons à double parentalité (par P.M.A)
Entendons par « expérimenter » : non pas des interventions à risque, comme les premières transplantations cardiaques, qui, si elles n'avaient pas eu lieu auraient laissé mourir le malade sans aucune chance de survie, mais des actions qui entraînent automatiquement la mort de l'expérimenté, comme dans la vivisection.
Là encore nous avons l'expérience des tristes expériences des médecins nazis, dès les années 30.

Il s'agit d'un choix de société.

Remarquer le « transfert de dignité » de l'homme à l'animal :
L'expérimentation animale est de plus en plus abandonnée, condamnée même... alors que celle sur l'homme est légale en France et largement pratiquée dans le monde (et, « ironie » du sort : l'Allemagne importe des embryons congelés... d'Israël : cf http://www.lunivers.info à la rubrique « archives ».)

Quelles sont les raisons de cette inversion des valeurs ?

  • sur le plan humain : la raison apparente, manifeste, est économique : le matériel animal se raréfie et coûte cher sans un rapport proportionnel et sans espoirs médicaux aussi étendus, alors que le matériel humain, embryonnaire, (par PMA ou clonage) est quasiment infini et très lucratif.
  • sur le plan spirituel : pourquoi préférer le tissus embryonnaire (par PMA ou clonage) aux cellules adultes, qui ouvrent les mêmes espérances médicales sans poser de problème éthique ? Ne peut-on penser qu'il y a une volonté de se substituer au Créateur ? La majorité des croyants  adhère à cette conclusion, mais pour les chrétiens  il peut sembler qu'il y a, en plus, une volonté de détruire la Créature... faute de pouvoir nier l'Incarnation du Verbe. A ce titre il faut considérer le combat christologique, d'où sont issus tous les refus, depuis la Passion du Christ, de sa double nature : vrai Dieu et vrai Homme. Les massacres de ces deux derniers siècles (génocides, guerres mondiales, etc) prennent alors un tout autre relief, pour arriver à la contraception, l'avortement, et pour finir à l'expérimentation humaine dont l'aboutissement est le clonage : l'homme se substituant au Créateur et rompant la dualité de son origine (voir Genèse ci-dessus).

Le titre de l'émission de Télé Lumière, ce 5 février 2005 : « le Clonage : crime contre l'Humanité et contre Dieu » prend alors tout son sens.

 Quelles espérances ?
La prochaine session à l'O.N.U, ces 15, 16 et 17 février ne semble pas pouvoir trouver un consensus, en raison de l'opposition de la France, de la Belgique et des pays qui les suivent, pour imposer une convention interdisant toute forme de clonage.
Au mieux, il en sortira une « recommandation ».
Mais rien n'est perdu, car il faudra continuer à lutter contre le « délire nazi », comme l'a appelé le Cardinal Ratzinger, pour l'honneur, face à l'Histoire... pour l'avenir de l'Humanité... et... pour Dieu !

 Comment lutter ?
pour les tenants de la  seule morale naturelle : l'action politique, à tous niveaux, est évidente.

  • Mais pour les croyants, il leur faudra rajouter l'immense force de la prière et... pour les chrétiens en particulier, il leur faut se tourner vers St Joseph, que Jean Paul II appelle le « Gardien du Rédempteur », le gardien du Verbe Incarné.
    St Joseph est le garant de la virginité de Marie et de l'Incarnation du Verbe.
    Pie IX l'a proclamé « Patron de l'Eglise Universelle », en un temps particulièrement difficile, le 8 décembre 1870. (décret Quedmadmodum Deus).
    Léon XIII, le 15 août 1889, proclama l'encyclique Quamquam pluries, dont l'importance est telle que Jean Paul II en fêta le centenaire par son Exhortation Apostolique Redemptoris Custos (le Gardien du Rédempteur) pour insister sur le fait que « le mariage est la société et l'union la plus intime de toutes, qui entraîne et assure la communauté de biens »... Et il ajoutait : « Déjà, il y a cent ans, le Pape Léon XIII exhortait le monde catholique à prier pour obtenir la protection de St Joseph, patron de toute l'Eglise. L'Encyclique Quamquam pluries se référait à l'amour paternel dont St Joseph entourait l'Enfant Jésus  et à ce très sage gardien de la divine famille, elle recommandait l'héritage que Jésus a acquis de son sang. Depuis lors, l'Eglise implore la protection de Joseph, par l'affection qui l'a uni à la Vierge Immaculée, Mère de Dieu, et elle lui a confié tous ses soucis, en raison notamment des menaces qui pèsent sur la famille humaine ». Et Jean Paul II insiste sur l'urgence de reprendre la prière de Léon XIII (« Préservez nous, ô Père très aimant, de toute souillure d'erreur et de corruption, etc ».
    N'oublions pas le geste fort de Jean Paul II, qui, le 19 mars 2004, pour la fête de St Joseph, a offert son anneau papal au tableau de St Joseph, à Wadowice.
    Jean XXIII avait fait de même, envers le tableau miraculeux de la Ste Famille, dit de St Joseph, à Kalisz, lors de l'ouverture du Concile Vatican II.

Les condamnations du clonage par l'Eglise catholique :
Elles l'ont été à maintes reprises, mais l'Eglise romaine n'a pas encore produit de document centré sur le sujet, puisqu'il s'agit d'un phénomène nouveau, assez complexe et donc peu compris, dans toutes ses implications,  par le public et même par une grande partie du clergé.

Puisse cette émission sur Télé Lumière, retransmise par satellite, inciter les fidèles et le clergé à sentir l'urgence de se former, de réfléchir, de prier, et d'en témoigner bien filialement auprès de leur hiérarchie, et notamment en écrivant, aux Nonciatures de leurs pays, leur espérance d'un document pontifical qui fasse autorité en matière de clonage humain et les encourage dans leur lutte contre le « délire nazi ».

En France, l'adresse de la Nonciature est :
Nonciature Apostolique
10 Avenue du Président Wilson
75116 Paris Cédex


Date de création : 07/02/2005 00:00
Dernière modification : 26/08/2005 08:24
Catégorie : Information


Prévisualiser la page Prévisualiser la page    Imprimer la page Imprimer la page

Autres articles de la rubrique

Calendrier

Associations amies, merci de ne pas prévoir des événements en même temps que les autres.

Ephéméride
mercredi
04
janvier 2012

Aujourd'hui :
Saint Odilon

Bulletin réinformation
Librairie
Vitraux


Cliquer sur l’image pour l’ouvrir

Albums photos
Orphelinat des Saints Innocents Sanctuaire "provie" Sanctuaire de Tarnoviec
Cartes postales

Envoyez une carte postale

Liens proches
Préférences

 Nombre de membres 39 rédacteurs


Utilisateurs en ligne

( personne )
Affiliés

http://spslyon.site.voila.fr

Ajouter votre pub
affiliez-vous

^ Haut ^


Mentions légales : Détail des mentions
Nous déconseillons fortement l'emploi des logiciels Microsoft en raison du financement des programmes internationaux d'avortement et de contrôle des naissances par Bill Gates. L'utilisation de Firefox comme remplaçant d'Internet Explorer est équivalent sans les failles : http://www.mozilla-europe.org/fr/

SharK   (c) 2005

Document généré en 0.4 seconde

Sitemap