Page en cours de chargement

Navigation
Flash !
Interview du Dr Doublier-Villette

par Frank Abed sur Gloria – TV :

Le rayonnement du sanctuaire pro-vie en France et dans le monde. VOIR :

http://fr.gloria.tv/?media=189731

Rubriques
 +  Bioéthique &téléthon
 +  Docs : Autre
 +  Docs : L'Univers - LISTE
 +  Docs : Mgr Bouchex
 +  Docs : Mgr Fort
 +  Docs : Papes
 +  Documents
 +  Dossiers thématiques
 +  Information
 +  Liens
 +  Medias
 +  Paix liturgique
 +  Persécutions Anti-Chrétiennes
 +  Reportages
 +  Site
Brèves
Information
Recherche




Un don à l'Univers
NewsLetter

Votre courriel :

Votre courriel à nouveau :


Sondage
Allez-vous aux "Rosaires pour la Vie" ?
 
oui
oui, rarement
non
Résultats
Infos depuis le 1/10/05
Ecrire à webmaster  Webmaster
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander

Visites
  visiteurs

  visiteurs en ligne

Excommuniés ?

U.S.A : MONSEIGNEUR BURKE REFUSE LA COMMUNION AUX AVORTEURS

EST-CE POSSIBLE EN FRANCE ?      NON... POURQUOI ?

 

Mise au point de la rédaction de l'Univers :

Le 2 février 1975, notre journal, dans une édition "journal mural" à 100.000, titrait : ILS SONT EXCOMMUNIES  (659 ko)

et confirmait, le 2 mars, par un autre journal mural à 100.000 exemplaires : ILS SONT VRAIMENT EXCOMMUNIES. (430 ko)

Et notre journal de rappeler l'enseignement de l'Eglise catholique qui se résume dans les propos de Pie XII, dans son Discours aux Sages Femmes du 20 octobre 1951 : "Très au-dessus de toute loi humaine, très au-dessus de toute indication, se dresse, indéfectible, la loi de Dieu". Et la conséquence est l'excommunication "latae sentenciae", c'est à dire "sans sentence", ipso facto, pour toute personne qui pratique l'avortement (mère, médecin, sage femme, personnel du bloc opératoire) ou qui le... "légalise". Et notre journal donnait, en 1975, les noms de tous les députés "excommuniés d'office", invitant les prêtres à refuser la communion à tout avorteur notoire... dont précisément les législateurs de 1975.

C'est donc à 200.000 exemplaires, collés sur les murs de France, que notre journal rappelait qu'il n'y avait pas à attendre une excommunication venant de Rome ou des évêques. Les curés doivent l'appliquer d'eux même, après avoir, bien sûr, fait la remarque en privé aux personnes visées, avant d'en arriver au refus public de la communion. Résultat : Curés (et évêques dans leurs cathédrales) n'ont pas appliqué cette LOI de l'Eglise. Faut-il le leur reprocher ? A l'époque, nos équipes de militants pro-vie (qui diffusaient et collaient sur les murs notre journal) ont été scandalisés par cette apparente défection du clergé. Aujourd'hui, il apparaît très nettement que le clergé ne pouvait pas faire autrement que de "courber l'échine"... car, et plusieurs évêques nous l'ont dit : "Nous n'avons plus de troupes". Il faut entendre par-là : "nous n'avons plus que des gens qui viennent à l'église, pour leur confort dominical... mais il n'y a plus de militants".

Et cela va très loin, car des prêtres traditionalistes (non suspects de "progressime") nous ont dit : "on ne peut plus parler de contraception et même d'avortement dans nos sermons... car les femmes ne viendraient plus à l'église !" Et de fait, les médecins, comme les prêtres, savent très bien que : MEME EN MILIEU TRADITIONNALISTE, beaucoup de femmes (pas toutes bien sûr !) prennent la pillule... quand elles n'ont pas un stérilet (en feignant de croire que le stérilet n'est pas abortif !). Et de fait, où sont passés les militants : un millier (au lieu d'un million) à la dernière "Marche pour la Vie" à Paris, organisée par Renaissance Catholique, et quelques milliers, répartis tous les mois, dans la centaine de cathédrales où se pratiquent les Rosaires pour la Vie... ce qui ne fait que 20 à 50 personnes par cathédrale. C'est la "Légion de Gédéon" direz-vous ? Oui. Et c'est tout à son honneur de rester militante. Aux USA : les Marches mobilisent des millions de personnes... et les évêques peuvent alors en prendre la tête sans craindre le ridicule. Aux U.S.A , UN seul archevêque ose rappeler la loi de l'Eglise en matière d'excommunication ipso facto.

Un seul archevêque parle aux USA alors qu'il y a "des troupes" de laïcs convaincus. Que peuvent nos pauvres évêques français... quand l'avortement et la contraception se pratiquent même en milieu traditionaliste. Avant d'accuser nos prêtres, nos évêques, il faut, nous les laïcs, "balayer devant notre porte", voir la poutre qui est dans notre oeil. Il faut, à la base, nous les laïcs, être missionnaires : dans nos paroisses, avec nos prêtres... jusqu'à redonner aux évêques les moyens d'agir. A quoi sert de donner des ordres s'ils ne sont pas suivis ? On l'a bien vu avec Mgr Lagrange, ancien évêque de Gap, attaqué par la plus grande partie de son... clergé !...

Il faut certes semer... mais quand la terre est trop dure, il faut la labourer pour que le grain ne meure ! Nos évêques rappellent la doctrine... et à nous de la f aire entrer dans les moeurs... avec l'aide des prêtres qui ne font pas du "clientélisme"... mais de l'apostolat. A nous, laïcs, ouvriers dans la Vigne, de faire notre travail "d'ouvriers" : de labourer la terre ingrate de France... qui mérite de plus en plus le Chatiment divin, sous la forme de l'Islam par exemple.

Ne nous trompons pas d'adversaire : n'accusons pas nos évêques de ce qu'ils ne peuvent faire. Accusons nous nous même de ce que nous ne faisons pas...! A nous, laïcs, d'augmenter la prière privée et PUBLIQUE, réparatrice, pour aider Notre Dame de La Salette à "retenir le bras de Son Fils". Prochain Rosaire pour la Vie dans les cathédrales de France : Samedi 7 février à 17h. sauf exceptions horaires visibles sur http://www.univers-cifc.com


Texte sur Monseigneur Burke :

Saturday, January 10, 2004
Subject : Mgr Burke

USA: Imaginez que l'évêque de Corrèze interdise la sainte Communion à Jacques Chirac. C'est exactement ce qui est arrivé en USA, dans le diocèse de La Crosse en Wisconsin, au nord de Chicago. Le fraîchement consacré archevêque catholique Raymond E. Burke a envoyé une lettre à tous ses prêtres par laquelle il leur impose le refus de la sainte Communion à tous les élus pro-avortement et pro-euthanasie. La lettre a été publiée par l'évêque le 8 janvier 2004 dans le journal diocésain The Catholic Times (www.dioceseoflacrosse.com/whats_new/notification.pdf).(ou lien direct interne)

La lettre cite d'abord des sources vaticanes, sans équivoque à ce sujet.

Ensuite on lit : "Par la présente j'appelle tous les législateurs catholiques qui font partie du diocèse de La Crosse, de se conformer aux lois naturelles et divines concernant la dignité inviolable de toute vie humaine. Il est un péché grave publique et un scandale devant tous les fidèles de ne pas s'y conformer. C'est pourquoi, en conformité avec la norme du canon 915, les législateurs qui font partie des fidèles du diocèse de La Crosse et qui continuent de soutenir la pratique de l'avortement ou de l'euthanasie, n'auront pas le droit de se présenter au banc de la sainte Communion, jusqu'à ce qu'ils renoncent publiquement à leur soutien à ces pratiques injustes." Auparavant l'archevêque avait écrit aux élus pro-avortement sans obtenir des rendez-vous personnels avec eux. Mgr. Burke commente : "Après plusieurs échanges de lettres, il devint évident, notamment dans trois cas précis, qu'il n'y avait pas la volonté de se conformer à l'enseignement de l'Eglise. Ainsi la notification (publique) devenait une nécessité afin que les fidèles dans le diocèse ne soient pas scandalisés, en pensant qu'il est acceptable pour un fidèle catholique d'être aussi pro-avortement."

Selon le porte-parole du diocèse, ce décret épiscopal est obligatoire pour tous les prêtres du diocèse. Pour clarifier les choses, l'archevêque vient de publier une lettre pastorale dans laquelle il explique clairement que des problèmes concernant la vie, comme l'avortement et l'euthanasie, sont prioritaires sur toutes autres considérations politiques. Il écrit : "Quelques-uns diront que la défense de la vie innocente n'est qu'un thème entre d'autres, un thème important mais pas fondamental. Ils se trompent. Dans la loi naturelle morale, le bien de la vie est le bien le plus fondamental et la condition pour pouvoir jouir de tous les autres biens." Et il termine par cette citation de Jean-Paul II : "Le cri général qui se lève justement partout pour les droits humains

  • par exemple le droit à la santé, au logement, au travail, à la famille, à
la culture - est faux et illusoire si le droit à la vie, le droit le plus basique et fondamental et la condition de tous les autres droits personnels, n'est pas défendu avec une détermination maximale".

Pour votre éventuel mot personnel, l'adresse courriel de Mgr Burke : mailbox


Date de création : 13/01/2004 00:00
Dernière modification : 21/08/2005 17:47
Catégorie : Information


Prévisualiser la page Prévisualiser la page    Imprimer la page Imprimer la page

Autres articles de la rubrique

Calendrier

Associations amies, merci de ne pas prévoir des événements en même temps que les autres.

Ephéméride
mercredi
04
janvier 2012

Aujourd'hui :
Saint Odilon

Bulletin réinformation
Librairie
Vitraux


Cliquer sur l’image pour l’ouvrir

Albums photos
Orphelinat des Saints Innocents Sanctuaire "provie" Sanctuaire de Tarnoviec
Cartes postales

Envoyez une carte postale

Liens proches
Préférences

 Nombre de membres 39 rédacteurs


Utilisateurs en ligne

( personne )
Affiliés

Ajouter votre pub
affiliez-vous

^ Haut ^


Mentions légales : Détail des mentions
Nous déconseillons fortement l'emploi des logiciels Microsoft en raison du financement des programmes internationaux d'avortement et de contrôle des naissances par Bill Gates. L'utilisation de Firefox comme remplaçant d'Internet Explorer est équivalent sans les failles : http://www.mozilla-europe.org/fr/

SharK   (c) 2005

Document généré en 0.41 seconde

Sitemap